03h00. Festival BAZR, zone industrielle de Sète.

Hangar désaffecté. Monde. Foule de gens. Mes amis, des connaissances et des inconnus. DJ Set de Franz Ferdinand.

Je fais l’amour avec la musique je fais l’amour avec les lumières
Mon état second épouse la chaleur des couleurs
Avec les sonorités je ne fais qu’un.
La fraise de ma cigarette et la fumée du tabac pénètrent ma gorge jusqu’à mes poumons. Je tire une deuxième taffe.
Avec la lumière je ne fais qu’un.

– Non mais il est un petit peu relou., dit la voix de Fannie au loin.

– Les potes avant les putes, disent-ils.

– Je crois qu’il m’a saoulé., rajoute Fannie.

BOOM BOOM

———

Bleu et pointillé oranges.

Baptiste – Tu veux de la marquisette ?

 Moi – C’est quoi la marquisette ?

Baptiste – C’est une boisson avec du vin blanc du mousseux et beaucoup de citron.

Moi – Allez ok !

Je bois une gorgée de ce breuvage jusque là inconnu. Trop sucré.

BOOM BOOM BOOM

À ma droite 2 lycéens avec des grosse lunettes. Ce sont les 2 bénévoles de la brigade verte. Chouettes gars qui se coltinent les taches ingrates que personne ne veut faire en festival :

Balais
Vider les toilettes sèches
Changer les poubelles

Lycéen 1 – Moi ça ne me dérange pas de faire ça, on est quand même bien accueillis, avec tout les concert gratuit, c’est une occasion qui ne se refuse pas ! 

Moi – OUAIS J’AVOUE. ET SINON VOUS ÊTES EN QUELLE CLASSE ?

Lycéen 1 – On est en L2 maths à Montpellier.

MOI – AH OUI C’EST MARRANT. TU VEUX DE LA MARQUISETTE ?

Lycéen 2 – DE LA QUOI ?

MOI – DE LA MARQUISETTE, C’EST UNE BOISSON AVEC DU SCHWEPPES ET DU VIN BLANC.

Le lycéen 2 dont je ne souviens plus du nom boit dans ma bouteille.

Moi – ET SINON, VOUS SAVEZ À QUELLE HEURE IL PASSE FRANZ FERDINAND ?

Lycéen 1 – BAH JE CROIS QUE C’EST CE QU’IL Y A EN CE MOMENT, LÀ !

Moi – AH OUAIS ?

Mais tout ce que j’entends c’est que ça fait « boom boom ».

BOOM BOOM BOOM BOOM

———

Autour de moi le noir et la lumière. Les silhouettes dans le noir. Les silhouettes des gens dans le noir dessinées par la lumière. J’entends encore l’écho de la voix de Christo qui résonne :

– POGO !

BOOM BOOM BOOM BOOM BOOM

Ralentissement des retentissements et répétition de la note. Répétition du Boom. Du boom boom. C’est là, la structure de la musique techno dit-on.

La buée verte envahit les silhouettes des artistes. Mais qui sont-ils vraiment ? Ils sont au moins bizarres et n’ont à mes yeux aucun charisme. Pas seulement par leur physique mais aussi par les sons qu’ils produisent depuis leur table de mixage. Tape tape tape. Mais c’est quoi ce son ? Les gens ont l’air en forme mais mes amis ont les yeux qui rétrécissent.

BOOM BOOM BOOM BOOM BOOM BOOM

———

Bon mon titi nous on va y aller je suis un peu fatiguée.

Laureen m’embrasse et disparaît dans le flot de la foule, accompagnée de Max.

Les couleurs se mélangent et se confondent. Un filet jaune vient s’entrecroiser avec le diptyque bleu rouge. Si je me retourne je peux admirer sur le fond de la salle des projections de points et de ronds qui tournent et tournent sur eux-mêmes. Et tout ça ma gueule varie seulement selon les couleurs choisies méticuleusement par le tekos, émerveillant l’intégralité de ma nuit.

Sortie de mes pensées, je me retourne et ne trouve plus les autres. Je vois Morgane me faisant signe de la suivre vers le bar. Je la suis donc sans me poser trop de question, pensant déjà à la bière de Noël bien mousseuse qui m’attend au bout du chemin.

Clara Vidal, Master 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s