11h28. TGV direction Gare Saint Roch.

Je saute dans un wagon.

– D’accord et qu’est-ce que tu voudrais manger ? Je pensais faire une daube ou un poulet rôti…

J’avance comme si je cherchais ma place, en regardant les numéros des sièges mais en portant un plus grand intérêt vers les personnes à côté desquelles je m’assiérais. Place 107, une famille, avec deux enfants qui se chamaillent. Le couple des sièges 115 et 116 parle en arabe. Le mari semble s’en foutre. Ici ça m’a l’air bien que j’me dis, place 120. Je me pose, observe entre et au-dessus des sièges.

DAM DAAAM DAAAM :

– BONJOUUR, ici Christian, votre chef de bord. Bienvenue à tous les voyageurs nous ayant rejoint en gare de Nîmes ! Ce train à destination de Béziers desservira les gare de Montpellier Saint Wook’ah…

Ok c’est bon Chris’ j’suis dans l’bon train.

– Leeu da schrada !

Devant, Serge tape sur les touches de son ordinateur avec urgence ; plus loin : reniflements, grattements de gorge, toux.

– Donne-moi tes feutres !

– Non, toi donne-moi tes feutres !

Ooh non pitié, donne-lui…

– Mais donne-les mooi !

Un des feutres valse et atterrit sur Estelle, elle reste une seconde la tête adossée sur l’espèce de table collée au siège d’en face, pousse un léger soupir et braille :

– Les enfants !, puis se chuchote : « self-control, Estelle ». Faites attention.

Maman – Hé diokh ko way ! tchip… Dama soon deng ! Pardon madame, eux aussi ils sont très fatigués.

Putain j’ai faim… Le train est parti, les chuchotis des enfants sont couverts par un acouphène ambulant, lourd et froid. J’ai froid. Les minutes passent. Plus personne ne parle, plus personne ne bouge. Bon, tout le monde doit penser à ses propres problèmes, Brigitte a dû se décider entre faire une daube ou un rôti. Merde. Une équipe de contrôleurs passent et me sortent de mes pensées. Ok euh… vous allez pas me croire mais… en fait, j’ai oublié ma carte… C’est bon calme toi, ils partent et laissent place à l’acouphène. Serge en remet une couche avec son ordi. Les touches vont tomber mec ! Les enfants parlent de plus en plus fort.

– Wahadi yé astahibou

Des pages se tournent.

– Yaw nopil !

Bruits de plastiques, je crois que quelqu’un mange, j’ai faaaim putain.

DAM DAAAM DAAAM :

Mesdames et messieurs, dans quelques instants nous entrerons en gare de Montpellier Saint Wook’ah ! Je vous rappelle une règle fondamentale de ce TGV : faites attention à l’espace entre le quai et le marchepied en descendant. La Sncf, et toute l’équipe TGV, vous souhaite une excellente journée.

Je sors de ma voiture.

– Non mais tu peux comprendre que je sois gêné d’appeler ta mère un dimanche soir à vingt heures quand même…

Montpellier Saint Roch, ici Montpellier Saint Roch.

Hawa Diakité, Master 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s