17h54. Parc du Peyrou.

Joe – Tu fumes ?

Diane – Non merci.

Alex – Hé les gars, on va au Salagou ce weekend ?

Joe – Euh…

Inconnu 1 – Excusez-moi, vous savez pas où je peux trouver de la weed ?

Couramment appelé du nom de « cannabis », mais désigné dans le langage populaire sous des dizaines de surnoms plus ou moins imagés comme « chanvre récréatif », « pot », « marijuana », etc., ce nom commun calqué sur le latin se réfère principalement en français contemporain à l’utilisation des plantes du genre végétal éponyme (le genre Cannabis) pour leurs effets psychoactifs et médicinaux.

Joe – Quoi ?

Diane – Non mais tu l’as fait payer ? Sérieux ?

Joe – Mais t’es obligé de faire ça avec les mecs comme ça, tu vois… Ils servent à rien.

Alex – Sinon, vous sortez vous un peu le weekend ?

Diane – Oui soirée dans des clubs !

Alex – Ah… Ben moi je sais pas si vous avez entendu mais j’aimerais bien qu’on aille au Salagou…

Joe – J’sais pas, soirée HARDCORE​ plutôt non ?

La « techno hardcore », ou simplement et historiquement « hardcore », désigne une variante de genres musicaux connexes, originellement issus des raves européennes, ayant émergé durant les années 1990. Ces genres musicaux se démarquent généralement des autres courants de musique électronique par une plus grande rapidité (160 à 200 BPM).

Joe – Mais putain c’est quoi ça ? Vous avez entendu ?

Alex – Ouais en gros on va pas au Salagou quoi.

Diane – En gros tu veux qu’on aille en teuf ​quoi.

Une « free party », également nommée « free », « teuf » ou parfois « fête libre », est une fête de musiques électroniques dépourvue des restrictions des scènes légales, dites « clubs ». Ces parties peuvent être organisées dans des zones autonomes dans lesquelles les personnes se dictent leurs propres règles ; la sonorité est normalement assez élevée devant le Sound System. Elle implique plus particulièrement un système de sonorisation diffusant de la musique électronique tard dans la nuit, mais la plupart du temps aussi le lendemain après midi, jusqu’au moment où les danseurs décident de rentrer chez eux…

Joe – Ahhhh mais putain !

Diane – Mais qu’est ce que t’as ?

Joe – Je sais pas, j’entends des voix là… Attends tu veux qu’on aille où Alex ?

Alex  – Ben au Salagou…

Joe – Répète !

Alex – « Salagou ».

Joe – Ah, ah on dit rien là, hein ?

Diane & Alex – Quoi ? Mais qu’est ce que t’as ?

Joe – Non rien, rien, rien… On va au Salagou ce weekend !

Sarah Frassanito, Master 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s