16h20. Face au Monoprix Comédie.

Manège Carrousel de la Comédie.

L’Ombre de moi-même  Je suis assise sur une chaise face au manège ; j’entends la chanson du Roi Lion. Une mère court pour faire coucou à sa petite fille.

Le Lion : – J’imagine.

L’Ombre de moi-même – Une bande de malentendants communique par le langage de signes : un temps : un mouvement ; deux temps : dix mouvements ; trois temps : cent mouvements.

Le bruit du tram résonne.

Chant d’une sirène – L’histoire de la vie.

Le manège est maintenant immobile.

Deux sirènes – C‘est l’histoire de la vie.

Deux jeunes gens – Si vous plaît, vous avez de la monnaie Monsieur ?

Monsieur Smith Oui.

Deux jeunes gens  – Merci.

Blanche Neige – Un jour mon prince viendra !!!!!!!

Une dame à la doudoune violette passe pour faire ses courses, un malentendant applaudit.

Peter Pan – Je vole !  Tu t’envoles tu t’envoles tu t’envoles !

 À nouveau,  sonnerie du tram bleu à hirondelles qui passe.

Voix – Lady and gentleman…

 Un des malentendants met son sac de la grande récré à ses pieds, temps. Une trottinette passe.

Voix – …des pickpockets peuvent être là à tout moment, soyez vigilants.

Toujours des passants entrent dans le Monoprix. Un chien blanc attaché au sac du propriétaire entre dans le Monoprix.

Il était une fois  la Belle et la Bête

Un chien tenu par une dame aux lunettes de soleil passe. Deux dames âgées se croisent ; l’une élégante avec un beau chapeau, l’autre aux cheveux frisés.

 Le Génie de la lampe – Prince Aliiiiiiiiiiii oui c’est bien luiiii Aliababwaaaaaa

L’Ombre de moi-même – Les malentendants sont partis, me dégageant la vue de l’entrée du Monoprix ; regardez oui, devant, deux personnes discutent avec intérêt !

Deux personnes handicapées autistes passent pour faire leur course.

L’Ombre de moi-même – Ah, je me demande ce que mijote le mec du manège ??… Temps.  Ah, il entre à l’intérieur pour réparer ou voir quelque chose ! Ahh oui j’adore cette chanson ! Je me suis toujours identifiée à cette chère Cendrillon…

Cendrillon (du manège) – TU PENSES QUE MA VIE ÇA A ÉTÉ DE LA ROSE PENDANT TOUTES CES ANNNÉES ? MA PAUVRE FILLE, LA VIE C’EST PAS UN CONTE DE FÉE !!

 Marraine de Cendrillon – La magicabouuuuu la magicabou, Bibbidi-Bobbidi-Boo ! Mélangez tout ça et vous aurez quoi ? Bibbidi-Bobbidi-Boo !

 L’Ombre de moi-même – Oui je sais Cendrillon mais sois réaliste, toi tu l’as eu ton conte de fée, moi personne n’écris sur moi, peut-être juste Maureen : « je suis amoureuse d’une ombre mais qu’est-ce qui m’a donc pris ; je suis amoureuse d’une ombre mais qu’est-ce que cela signifie ?? ». Ah tu vois Cendrillon l’homme sort, on a attendu quelques minutes, il a la pièce en bois, la clef du Carrousel, la clef qui permet que le cycle dure et perdure ! Il a sa cigarette à la bouche…

Cendrillon  Et tu vois ce couple jeune ; ils marchent main dans la main, et ce vieux couple vieux avec leurs valises qui s’arrêtent sur les chaises devant le manège… Ils vont tous quelques part ; tous les garçons et les filles de mon âge se promènent la main deux par deux, voici mon diction !

 Sébastien le crabe – Sous l’océannnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn, sous l’océaaaaaannnnnn, lalalaila…

Cendrillon – Tais-toi Seb, tu vois pas que je suis nostalgique ?! Merde !

Une petite noire, peut-être sénégalaise, dans une poussette poussée par sa maman enceinte.

Le couple plus vieux, le mari est parti, la femme seule attend sur sa chaise.

L’Ombre de moi-même – La petite de peau noire s’est assise dans une belle voiture rouge !

Sonnerie du Carrousel :

Pim pim pim !

L’Ombre de moi-même – Le Carrousel sonne trois fois, et c’est parti il démarre, il tourne il tourne il tourne vous voyez la femme noire s’est assise à côté de moi juste à côté de moi, le dos tourné elle fait coucou à sa petite fille. TIENS le mari et revenu, la femme est partie je ne sais pas où je ne l’ai pas vue partir !

Une fille avec son téléphone jaune fluo passe. Une femme passe et parle dans une langue que je n’identifie pas. Une femme passe avec sa tranche de jambon de Bayonne. La femme noire aide sa petite fille à entrer dans le petit manège qui tourne sur le grand manège, le manège dans le manège la belle mise en abîme !

Petite fille rousse J’ai six ans, le petit dans mes bras a un an ; ah ça y est, je peux monter dans le manège youpiiiiii ! Enfin !! Je vais sur le cheval blanc !

Cendrillon – Bon choix ! Le Prince charmant a toujours un cheval blanc !

L’Ombre de moi-même  La  petite qui était dans les bras de la rouquine est dans la petite sacoche de l’âne. Qu’il est beau le Carrousel qui tourne qui tourne qui tourne…

La femme est revenue et le vieux couple est assis côte à côte à nouveau près de moi.

Une petite fille blonde vient de prendre un ticket avec sa maman – ou grande sœur – elle lui refait sa coiffure :

– Je veux faire du cheval !

Sa mère Jade, je suis gentille je t’amène au manège, donc tu promets ce soir tu demandes pas d’autre histoire, tu vas aller au lit sans faire d’histoire avec papa et maman d’accord ?

Petite fille blondeMouiiiii !

L’Ombre de moi-même – Il est presque dix-sept heures et il fait toujours aussi chaud, je sens le soleil dans mon dos…

Sa mère – Ça y est tu peux y aller tu as besoin d’aide Jade ?

Petite fille blonde – Oui.

Sa mère (à Laurie)  Je peux vous laisser surveiller mon sac ?

Laurie – Bien sûr !

Sa mère – Merci.

Laurie – De rien, mais vous montez pas avec votre fille ?

Sa mère  Oh non, à part si elle crie pendant le manège peut-être…

Laurie – Ah.

CHANSON RAIPONCE, TROIS SONNERIES DU CARROUSEL, PLEURS D’ENFANT PUIS ARRÊT !

L’Ombre de moi-même Et il tourne il tourne…

Le couple est parti je ne l’ai même pas vu partir.
La petite blonde est sur un beau cheval blanc tout en haut, sa maman lui fait coucou !

Cendrillon –  Cheval blanc, très bon choix !

L’Ombre de moi-même – Ta gueule !  Moi si j’avais pu aller sur le manège je serais allée sur le lion bordel ! Faut croire que les petites filles choisissent toujours des chevaux blancs…

 Musique de Mary Poppins

Voix – Attention aux pickpockets mesdames messieurs.

Le Chapelier Fou – On vous souhaite un joyeux non anniversaire mon cheeerrr !

L’Ombre de moi-même – Ah mais regarde Cendrillon : un petit garçon monte dans la petite voiture rouge, puis un autre petit garçon à nouveau ! La voiture a plus de succès que ton merdeux cheval ah ah ah !

Cendrillon – Ah mais j’ai rien dit, très bon choix ; la voiture c’est pas mal non plus ; plus moderne que le cheval enfin !

L’Ombre de moi-même – C‘est parti Cendrillon ;  le manège redémarre, cycle qui renouvelle à nouveau, cycle infernal, ça tourne ça tourne ça tourne j’ai la tête qui tourne !!

Retour à la réalité.

Pocahontas – Entends-tu le chant d’espoir du loup qui meurt d’amour, l’esprit de la montagne que tu peux peindre de milles couleurs, l’air du vent ?

L’Ombre de moi-même – Je chante là de plus fort, et qu’importe la couleur de leur peau !

Fin de la chanson.

Un couple de vieux à côté de moi, la femme lit son journal et l’homme regarde le manège.

L’Ombre de moi-même – Et la chanson du Roi Lion revient, retour à la case départ, le manège s’arrête…

Ce cycle éterneeeeeel

Je fume une cigarette.

L’Homme au Carrousel – Un ticket à vendreeeeee !!!

L’Ombre de moi-même – L‘éternel recommencement du Carrousel, l’éternel va-et-vient des gens du Monoprix qui entrent et qui ressortent !

Sortie d’école ; de plus en plus d’enfants sur le manège ! Il est 17h18.
Un petit garçon remercie sa mamie, il doit avoir deux ans, trop mignon ! Et la musique de Peter Pan revient, mais je vais devenir folle si je reste encore une heure ici ! Une boucle !!! L’œuf ou la poule en premier ?

Un mec parlant anglais You are ticket, you are ticket, you are ticket, you are ticket you are ticket ???

YOU ARE TICKET OR I KILL YOUUUUUUUUUUUU !

L’Ombre de moi-même – MONEY, MONEY CENDRILLON ! Papi qui est mort et avec mon petit fils que je n’ai jamais eu sur son cheval ! Son putain de cheval blanc ! Le Carrousel en a marre mais redémarre, tourne tourne tourne tourne tourne et retourne et tourne et tourne pour retourner au point de départ !!!

Stoooooooooooooooooooooooooooooop !

Je vais m’arrêter ici ! Il est 17h20 et je pars en me demandant : suis-je la Belle ou la Bête ??

Maureen Schoeffter, Master 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s