Théorie et pratique de la relativité de la chute libre de Juliette

final

              Le master création a démarré l’année avec un projet de création en toute autonomie. Un spectacle sur le thème du balcon qui s’est déroulé dans le cadre d’un colloque-festival, consacré aux scènes de balcon dans le théâtre européen des XVIe – XVIIIe siècles, organisé par l’IRCL. Avec comme matériau de base une dizaine de pièces, la première étape fut un travail de lecture et de réflexion avant d’organiser des séances de création en commun et en autonomie. Une collaboration s’est mise en place avec une étudiante circassienne qui préparait un numéro de tissu aérien sur la scène de Roméo et Juliette.

          Deux semaines de travail avec un intervenant ont suivi. La première rencontre fut celle d’Alex Selmane avec qui nous avons recentré notre démarche autour de cinq pièces : Roméo et Juliette, Antoine et Cléopâtre de Shakespeare, Le médecin volant de Molière, Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand et Genèvre de Claude Billard. Il nous a accompagné au plateau sur la recherche du corps dans l’espace, le théâtre d’urgence et des exercices d’élocution.

La deuxième semaine, Claire Engel est intervenu, avec elle nous avons fait du « théâtre sous peine de mort », et chacun a proposé une mise en scène de quelques minutes. C’était un travail d’approfondissement intéressant mais nous n’avons pas su créer une forme tous ensemble. Nous nous sommes ainsi posé un ultimatum : notre spectacle serait une émission de radio.

Toute notre énergie s’est alors concentrée sur cette forme et de cette manière nous avons créer Théorie et pratique de la relativité de la chute libre de Juliette, une émission autour du vertige, de l’amour et de la relativité qui finissait par une performance de tissu aérien. Nous avons fait un travail d’écriture conséquent mais nous n’avons pas approfondi l’esthétique du spectacle. Cette première création commune fut l’apprentissage de nos limites, de nos points faibles et de nos points forts. Ce fut donc un processus pédagogique très formateur pour nous étudiants et une confrontation au milieu professionnel exigeante pour nous créateurs de demain.