Projet personnel : Les petites pensées cachées, où se rendent les petites choses quand elles sont mortes ?

Essai d’écriture, de mise en scène et de direction d’acteur.

« Ce projet est avant tout un défi. Un défi personnel : accepter d’écrire et de parler de soi. ACCEPTER. Ce projet parle d’acceptation, acceptation du monde dans lequel nous vivons et de notre place à l’intérieur. Tous les jours nous en tolérons le fonctionnement, même si certains aspects de la société nous révoltent.

Nous avons tendance à fermer les yeux, nous sommes des êtres conditionnés et la révolte n’a pas sa place. L’homme accepte aveuglément sa condition, le moule dans lequel il se trouve. Ce projet représente pour moi la possibilité de pousser un cri. Aujourd’hui, je tente au travers de cette opportunité qu’est le projet personnel, d’écrire sur les choses qui me dérangent et de les mettre en scène. Je cherche à accepter cette écriture qui est mienne. Une écriture féminine et dyslexique qui m’horripile.

Les petites pensées cachées, où se rendent les petites choses quand elles sont mortes ? est un texte réalisé dans le cadre d’un atelier d’écriture avec l’écrivain David Léon. Le texte établit un parallèle entre la vie des fourmis et la notre, êtres humains, coupé à plusieurs reprises d’un discours sur mon propre apprentissage et mon expérience d’écriture. »

Manon Petitpretz