Stage avec la Compagnie Provisoire

Stage avec la Compagnie Provisoire.

« Je viens apporter une aide technique à la création que la compagnie est en train de monter car ils ont besoin d’un régisseur son pour brancher le micro pied et lancer la musique.

Il s’agit d’une réécriture à partir de deux oeuvres de Shakespeare, Othello et Le marchand de Venise, qui se nommera Le procès Vénitien.

La mise en scène est de Julien Guill, la dramaturgie Guillaume Fargas et trois comédiens, Dominique Léandri, Fanny Rudelle et Julien Guill.

Ce stage se découpe en deux parties : une première qui est l’aide technique qui consiste à aller chercher le matériel, l’installer, préparer le plateau, faire les branchements, etc. D’abord nous sommes allés chercher une Yamaha Stagepas 300 (une paire d’enceinte avec une mixette intégrée) puis, voyant que le micro pied ne fonctionnait pas, nous avons loué une Yamaha MG 124c car le micro pied a besoin d’une auto-alimentation que la première mixette n’a pas.

Dans un second temps, je suis leurs répétitions, afin de connaître les tops pour lancer la musique mais aussi pour apporter un regard extérieur et observer le processus de création. Par quelles difficultés ils passent, comment ils contournent le problème. Quand garder une idée, quand la changer. Leur difficulté première est que les comédiens interprètent plusieurs personnages en même temps, ce qui donne un résultat très confus.

Ils ont trois jours pour tout finaliser avant la première présentation du chantier le jeudi soir. Ce que l’on appelle « chantier » c’est une pièce encore en cours de création. On invite un public afin d’avoir des retours sur ce qui fonctionne ou non mais également pour présenter un partie du projet en vu d’une potentielle programmation dans un théâtre.

Après avoir entendu les retours du public, des changements sont fait, notamment sur le fait d’interpréter plusieurs personnages en même temps, pour la deuxième présentation le vendredi soir.

Les stages sont très instructifs et formateurs car nous sommes en contact avec une équipe professionnelle avec un réel enjeux derrière. »

Étudiant : Alex Denis